Départ vers d'autres pays
à l'aube du xx
è siècle

Au temps de la séparation de l'Eglise et de l'Etat...

quand les lois étaient hostiles à l'Enseignement catholique...

des soeurs sont parties, d'abord en Belgique en 1902, mais ces fondations ont été de courte durée...

Bienvenue
Présentation de la Province
Lieux de vie
Maison Mère
Evénements de Province
Adresses et  Agenda

en 1905 aux ETATS-UNIS

Départ de 4 soeurs françaises pour une école paroissiale à NEWPORT (Vermont) à l'est des U.S.A. frontière canadienne.
 

Projet commun
Dimension  internationale
Associés

Agir avec les associations
Agir pour la planète
Avec les jeunes
Avec le milieu scolaire

Agir pour plus de vie

Fondateurs 
Expansion en France
Fondations outre-atlantique
Photos souvenir

Propositions pour aujourd'hui :
   Psaumes et vie
   Juste un mot

  Coup de coeur
 

en 1907 des soeurs françaises traversent le lac, pour ouvrir une crèche à MAGOG au CANADA

Crèche pour les enfants dont les mères travaillent en usine.

Puis ouverture d'une école, d'un hospice pour les vieillards.

En 1911, à SHERBROOKE, s'ouvre un NOVICIAT.

En 1925, les soeurs canadiennes partent vers le Grand Nord, en Abitibi, pour un service paroissial.

en 1935 demande d'un évêque O.M.I pour l'Afrique australe : le BASUTOLAND - LESOTHO

demande de soeurs enseignantes et hospitalières. Demande adressée au Canada  mais qui requiert l'autorisation de la France...

Départ de 5 soeurs : 1 Française et 4 Canadiennes.

 En 1940, ouverture d'un NOVICIAT.

en 1946 Une soeur Française, une Canadienne et une Américaine traversent les montagnes

pour s'établir à BESTERS au NATAL (République Sud-africaine)
mais en 1961, à l'époque de la ségrégation raciale, il faut quitter ce lieu catalogué « terrain blanc » pour un autre lieu dit « terrain noir » où soeurs blanches et soeurs noires pourront vivre ensemble,lieu situé près de DURBAN.

 

 Hier encore ......
pour répondre à d'autres appels

 
 

Appel du Pape Pie XII en 1957 qui demandait des prêtres pour les églises d'Afrique (Fidei donum) puis de Jean XXIII en 1961, pour le continent latino-américain, les Congrégations ont aussi été interpellées et des soeurs sont parties :

 

en 1959 à MADAGASCAR

Ce sont les Soeurs du Sacré-Coeur de Valence d'Albigeois (qui fusionneront avec les F.C.S.C.J. en 1971), qui fondent à Madagascar, pour des oeuvres similaires : enseignement et soins des malades.

Dès 1963, deux jeunes malgaches viennent se former en France. Elles seront suivies de quelques autres avant l'ouverture d'un NOVICIAT vers 1980.

 

en 1960 au BENIN (Dahomey)

pour répondre à Mgr Gantin qui demandait des soeurs pour l'enseignement, le soin des malades et le service des paroisses.
Les premières arrivent au sud Bénin : à Athiémé, où elles ouvrent une école et un dispensaire, à Comé où, à la demande des parents, elles ouvrent un centre d'apprentissage...
mais dans les années 1970, les évêques ne pouvant plus assurer le salaire des maîtres, remettent les écoles à l'Etat.
En 1984, dans le nord Bénin, ouverture d'un centre d'alphabétisation pour les jeunes filles qui ont un projet de vie religieuse.

 

en 1962 au nord TOGO pour des oeuvres similaires.
                La 1ère Béninoise fait profession en 1969. Elle deviendra
                Régionale en 1992. Un NOVICIAT s'ouvre au Bénin en 1989,
                pour les 2 pays : Bénin-Togo avec une maîtresse des novices
                béninoise.

 

en 1963 au BRESIL

où des soeurs canadiennes répondent à la demande de prêtres canadiens.

Elles s'établissent à Sao Luis sur la côte nord-est.
Accueil de la 1ère F.C.S.C.J. Brésilienne en 1979 et ouverture d'un NOVICIAT au Brésil avec une maîtresse des novices canadienne.

remonter

en 1972 à TAHITI

pour répondre à une demande d'aide pédagogique, des soeurs enseignantes canadiennes partent à Tahiti, suivies d'infirmières.